Kollect

Avez-vous vu … des papillons porte-queue dans votre jardin ?

Publié le 03/06/2020 Vue 164 fois


Vous avez peut-être eu la chance, ou l’aurez prochainement, d’entrevoir dans votre jardin de grands papillons blancs-jaunes. Savez-vous qu’il en existe deux espèces appartenant à la même famille : la Flambé et le Machaon. Ils se laissent rarement observer très longtemps mais leur passage, même furtif, se fait souvent remarquer !

Vous connaissez sûrement l’un d’entre eux sous sa forme de chenilles vertes ornées de points orange et noirs : le Machaon. Toutes les chenilles de papillons se nourrissent d’une espèce ou d’une famille de plantes. Pour le Machaon il s’agit des Apiacées (Ombellifères). Or, dans nos jardins nous en cultivons une espèce : la carotte, ou en possédons une version ornementale d’une autre :  le fenouil. Il est donc possible de croiser les chenilles. Sur les carottes, elles vont consommer quelques fanes, mais jamais jusqu’à mettre en péril votre culture. Autrefois commune, cette espèce s’observe aujourd’hui de moins en moins comme la grande majorité des espèces de Papillons.

Répartition et "Fiche espèce" du Machaon

Photos du Machaon

A l’inverse, le Flambé est de plus en plus présent en Anjou à la faveur du réchauffement global des températures. On peut le croiser à butiner sur de nombreuses plantes mais ses chenilles sont plus discrètes et consomme le feuillage des arbres de la famille des Rosasées (dont fait partie le prunellier mais également beaucoup de fruitiers).

Répartition et "Fiche espèce" du Flambé

Photos du Flambé

Sous leur forme adulte, ces deux espèces peuvent se différencier assez facilement par l’examen de quelques critères. Le Machaon est généralement plus jaune et possède des bandes sombres transverses sur le bord des ailes. A l’inverse, le Flambé arbore des zébrures noires verticales et de plus longs filets à l’arrière des ailes.

Vous avez identifié ou pris en photo l’une de ces espèces ?

Si c’est le cas n’hésitez pas à le signaler : soit dans la base de données (https://cpie.kollect.fr/), soit par mail en nous précisant la date et le lieu de l’observation (o-durand@cpieloireanjou.fr).

On compte sur vous !

 

Auteur : Olivier DURAND